Préparation aux concours

Choix des oiseaux et préparation aux concours

Le monde des concours.....obtenir un champion ! c'est l'un des plaisirs de l'élevage et c'est à ces moments là que l'on voit si notre travail de sélection a porté ses fruits... ou non !

Mais avant même de voir son oiseau gratifié d'une cocarde "champion, deuxième ou troisième" il faut un minimum de préparation. Vous trouverez dans ces quelques lignes ma façon de faire concernant le choix et la préparation des futurs challengers.

 

Maintenant voici comment je procède :

Choix des oiseaux :J'observe tout au long de l'année mes paddas, je fais particulièrement attention à ceux présentant des caractéristiques bien marquées et conformes aux différents standars du padda. (voir les fiches sur les mutations).

Les points sur lesquels je fais attention sont : La couleur, les dessins, la forme et la taille.Viennent ensuite s'ajouter des critères secondaires (état des pattes, ongle manquant, bec typé pour les mâles ect...).

Exemple avec deux oiseaux d'une même couleur, deux avec un phénotype sauvage, en photo :

 

 

type sauvage

 

 

 

Phénotype sauvage 1 : Bonne couleur gris ardoise sur le dos et la poitrine, bonne intensité du rose vineux au niveau du ventre mais pourrait être meilleure. Le liseré est très nettement visible sans discontinuité, cercle oculaire et bec bien rouge. Forme harmonieuse, posture fière sans être trop lourd.

type sauvage

 

 

 

Phénotype sauvage 2 : Bonne couleur, couleur de dos et de poitrine bien gris ardoise, le rose vineux du ventre est bien intense mais est légèrement moins intense que le Phénotype sauvage 1 .La forme est harmonieuse , le liseré est présent mais flou, on voit les plumes blanches des joues qui le "masque".

Je n'ai pas parlé de la taille ici car il s'agit de photos, mais pour vous aiguiller sur mon choix, le premier est un mâle et celui ci est plus grand que le second une femelle.

Au final nous avons deux paddas présentants certaines qualités et si je ne devais en choisir qu'un il s'agirait donc du numéro 1 .

L'ensemble des critères à fait que, c'est cet oiseau que j'ai retenu ! Maintenant il est tout à fait possible de présenter ces deux oiseaux, c'est à l'appréciation de chacun, il faut aussi penser au fait qu'il y aura peut être (et c'est mieux) d'autres concurrents, les autres éleveurs auront eu les mêmes interrogations que vous, et tenteront de jouer leur(s) meilleur(s) sujets.

Aun final lorsque l'on choisi un ou plusieurs paddas pour un concours on se retrouve à faire le même travail que le juge effectuera mais avec d'autres oiseaux devant les yeux.

En principe, un individu que ne saute pas aux yeux dès sa première année a peu de chances de convaincre par la suite, bien que le padda soit le plus beau et au top de sa forme aux alentours de 2 et 3 ans, on peut néanmoins avoir des surprises !

 

Le passage à la cage concours ;

Pour le padda il faut tenter de le faire le plus tôt possible, c'est un oiseau nerveux qui a tendance à s'affoler en s'accrochant aux bareaux et à voleter dans tous les sens, il risque aussi de se blesser.

Mes paddas une fois en cage concours sont placés dans la volière avec les autres oiseaux, je n'ai pas de pièce exprès.

J'essaie de sortir les cages tous les jours, de les poser devant moi environ 1/2 heure et je n'hésite pas à me rapprocher, faire bouger des batons devant eux, boire une canette (cela peut paraitre bête, mais rien que le geste de "lever de coude" leur fait peur),

Au début ca vole donc dans tous les sens , puis au fur et à mesure les oiseaux se calme, mais il faut du temps et de la patience (un des maîtres mots de l'élevage ! ) .

Chaque éleveur a sa méthode, certains utilisent même la radio pour abituer leurs oiseaux aux bruits.

Les oiseaux en cage concours :

 

padda opale en cage concours

La douche :

Durant cette période il est difficile voir impossible de donner un bain aux oiseaux avec ce type de cage (il en existe avec des ouvertures frontales et on peut alors y placer une baignoire).

J'utilise donc un pulvérisateur et tous les deux jours ils ont droit à une douche "forcée", ils n'apprécient pas vraiment mais cela leur permet de garder leur plumage en bon état et bien brillant.

Certains éleveurs utilisent en plus de cela du champoing pour bébé ect... il n'y a peut être pas besoin d'aller si loing, surtout avec le padda qui possède un plumage à la base très lisse et brillant.

 

Voici donc dans l'ensemble comment je procède, je précise bien qu'il s'agit d'une facon de faire, chaque éleveur a ses petits trucs et astuces et chacun fait comme il peut et veut.

Après tout ca, il n'y à plus qu'à sauter le pas, s'inscrire à un concours (local pour comencer et vous faire une idée) et c'est parti ! 

Commentaires (1)

1. jeanclaude (site web) 23/10/2013

Bonjour Jérome

Magnifique ta description des concours

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site