Origine et Législation

 

Le Padda de Java est un oiseau de la famille des "estrildidés" et il en est le plus grand représentant.

 

Répartition originale :

Il est originaire d'Indonésie et plus particulièrement des îles de BALI et JAVA.

Répartition suite à introduction : 

Cette espèce a été introduite dans un grand nombre de pays et est même considérée comme invasive dans certains car il peut provoquer de gros dégats sur les cultures.

Ci dessous une liste des pays touchés par son introduction :  

Hebei (chine continentale), Philipines, Thailande, Malaisie, Inde, Bengladesh, Pakistan, Tanzanie, Porto Rico, Colombie, Vénézuela, Hawaï, Sainte Hélène, La Réunion, Ile Maurice, JAPON Etats Unis, Mexique.

Dans la plupart des pays ou il fût introduit il est aussi à l'heure actuelle éteint. Aux Etats Unis, le padda a occasionné tellement de dégats sur les cultures que certains Etats ont interdits sa détention.

Estimation de la population mondiale actuelle : 

Selon l'IUCN, le padda de java présente une population très fragmentée, ce qui implique qu'il reste difficile de connaître avec certitude le nombre précis d'individus sauvages.

Cependant la mise à jour 2018 IUCN indiquerai que sur son aire de répartition d'origine (JAVA ) sa population oscillerai entre 299 et 889 individus soit - de 1000 oiseaux.

Les sous populations de BALI ne sont pas prises en compte dans ce comptage du fait de la difficiculté a compter les petits groupes.

A cela se cumule le reste des oiseaux "introduits" dans le monde entier, et cette population mondiale n'excederai pas les 3750 individus.

La moyenne mondiale est estimée  entre 1000 et 2500 individus.

Padda de java SAUVAGE :

Législation :

Vous l'avez vu avec l'ennoncé des chiffres plus haut, le padda de java sur son aire de repartition d'origine n'est pas au mieux de sa forme.

Ce qui est assez intéressant c'est que cet oiseau est par contre ommniprésent en élevage, c'est un oiseau qui plait et c'est en fait à l'origine de sa disparition et il était à l'époque concerné directement par le trafic et importé en masse partout dans le monde.

Ce n'est aujourd'hui quasiment plus le cas et les quelques individus d'importations qui arrivent parfois sont cédés aux parcs zoologiques.

Il reste cependant concerné par la convention internationale de WHASHINGTON "CITES"  règlementant le commerce des espèces de faune et de flore sauvage.

Le padda de java se trouve en annexe 2B de cette convention.

https://www.speciesplus.net/#/taxon_concepts/5023/legal

Il est aussi classé vulnérable sur la liste rouge des espèces de l'IUCN.

En France : 

Le padda gris phénotype sauvage est considéré "NON DOMESTIQUE" 

Les mutations considérées "DOMESTIQUES" sont l'opale, le brun (phaéo et topaze), le pastel, le panaché et le blanc. C'est l'arrêté du 11 AOUT 2006 fixant la liste des espèces, races ou variétés d'animaux domestiques qui l'institue.

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000789087

Fichier national I-FAP :

Depuis l'arrêté du 08 octobre 2018 fixant les règles de détention et le suivi de la faune sauvage non domestique et suite à l'arrêté de novembre 2018 nommant la société SAPV gestionnaire du fichier National IFAP, le padda gris phénotype sauvage considéré "non domestique" doit y être inscrit.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site