Le Padda de concours Structure et dessins CNJF

Description d'un padda de concours qualités et défauts CNJF

 

Taille : 

En position de travail l'oiseau a une taille de 15 cm de la pointe du bec à l'extrémité de la queue.

Maintien: 

Le padda doit se présenter fièrement,  le ventre déagé du perchoir. La position de travail est d'environ 40° par rapport à l'horizontal. Nerveux de nature il doit être le plus calme possible en cage concours.

Type et forme : 

Le Padda doit avoir une forme harmonieuse et élégante. Il donne une impression de force et de puissance, sans lourdeur. Sa ligne de dos doit être la plus régulière possible et ne présenter aucun creux ou proéminence. Les ailes portées bien haut doivent être collées sur le corps et le croupion, leurs extrémités doivent rejoindre à la base de la queue sans se croiser.

Le ventre doit être de forme harmonieuse qui se traduira par une ligne elliptique douce et régulière.

La tête, portée fièrement, doit être ronde et large en harmonie avec le corps et le bec.

Le cou doit être rempli.

Le bec doit être court, massif, lisse et proportionné à la tête.

Dessins : 

La calotte : Zone qui s’étend de la base de la mandibule supérieure jusqu’à l’arrière du crâne et de la nuque, en passant juste sous l’œil est limitée à sa partie inférieure par la joue.

La gorge : Zone qui s’étend de la base de la mandibule inférieure jusqu’à la naissance de la poitrine.

La calotte et la gorge sont reliées par deux liserés :

  • L’un très court longe le coté de la mandibule inférieure.
  • L’autre plus long et curviligne délimite la partie inférieure de la joue.
  • Sa couleur est identique à celle de la calotte et de la gorge.
  • Epaisseur du liseré : 2 à 3 mm d’épaisseur, autant que possible.

La joue : Zone délimitée dans sa partie supérieure par la calotte : A l’avant, par le liseré noir situé à la base de la mandibule inférieure. Vers le bas la joue est soulignée par une ligne noire qui s’étend des côtés du cou à la gorge.

Elle doit avoir une forme régulière et un contour le plus net possible.

La poitrine : Zone qui commence au bas de la gorge et qui est délimitée du ventre, dans sa partie inférieure avec le ventre, par une ligne de séparation. La poitrine est délimitée dans sa largeur par les épaules.

 

Défauts  par ordre décroissant d'importance lors d'un jugement :

- Panachure blanche au niveau de la gorge, des rémiges ou de toute autre zone excepté les sous caudales et les joues = sujet non pointé (NP) (ne sont pas concernés les sujets blancs, albino et panachés).

- Liseré au bas de la joue absent ou interrompu 

- Manque de structure de corps et de tête 

- Rejets de plumes autres que blanches dans la joue 

-Bec trop fuselé

- Couleur du dos et de la poitrine brunâtre (en fonction des phénotypes)

- Manque d’intensité de la couleur du dos et de la poitrine (en fonction des phénotypes)

- Couleur de la tête et de la queue trop terne 

- Rémiges brunes 

-Plumes à tendance longue, les démarcations entre les différentes parties du corps tels que le ventre et la poitrine doivent êtres les plus nettes possibles, chose possible avec une plume courte et serrée.

-Sujet sauvage et nerveux

-Plumage défectueux

 
Le défaut de panachage est l'un des plus récurents en concours et il faut absolument bannir de votre élevage tout oiseau présentant ce défaut si vous souhaitez pérenniser une souche non panaché. Ce défaut est valable pour toutes les couleurs exceptées le blanc et le panaché. Ce défaut ne doit pas être pris à la légère dans le cadre d'une sélection rigoureuse.
 
Ci dessous illustration d'un individu a tâche blanche sous le bec : 
 
Panache
 

Il s'agit ici du standard "global", chaque couleur possède ses particularités et je vous invite à aller jeter un coup d'oeil sur la fiche de chaque mutation pour en connaitre les différentes caractéristiques.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×